Photo 5 choses à savoir avant de partir en mission humanitaire

5 choses à savoir avant de partir en mission humanitaire

5 choses à savoir avant de partir en mission humanitaire

Les voyages humanitaires ne sont pas des vacances. Ceux qui se lancent dans le voyage doivent être préparés physiquement, mentalement et émotionnellement. Nous voulons que votre expérience de voyage humanitaire soit positive et réussie. En tant que voyageur humanitaire, il y a des points essentiels à connaître.

Voici 5 choses à savoir avant de partir en mission humanitaire

1- Se préparer à partir

Une fois que vous apprenez que vous voyagerez à l'étranger, vous devriez planifier une visite avec un spécialiste de la santé des voyageurs. Ils peuvent vous fournir des informations précieuses sur la région dans laquelle vous vous rendez et les risques pour la santé que vous êtes susceptible de rencontrer. Le spécialiste peut alors vous aider à protéger votre santé en vous fournissant les vaccins, les médicaments et les composants essentiels de votre kit de voyage, tels que des comprimés pour la purification de l'eau, des anti moustiques et des écrans solaires.

Par ailleurs, informez-vous à l'avance des problèmes fréquemment rencontrés dans votre pays de destination en visitant par exemple des sites web comme The Prem Rawat Foundation (TPRF).

2- Emballer votre sac de voyage

En tant qu'agent d'aide humanitaire, vous devrez vous assurer que vous disposez de tous les approvisionnements essentiels afin de protéger votre santé à l'étranger, car ces articles ne seront probablement pas largement disponibles dans votre destination. Certains des articles que vous pourriez emballer incluent :

  • Comprimés de purification d'eau et/ou système de filtration, si les sources d'eau peuvent être compromises,
  • Anti moustiques et moustiquaires, dans les zones exposées au paludisme, en particulier,
  • Crème solaire et chapeau,
  • Gants et lunettes de protection,
  • Masque protecteur dans les zones sujettes aux maladies contagieuses,
  • Trousse de premiers secours,
  • Médicaments pour la prévention de la diarrhée du voyageur.

3- Gérez vos niveaux de stress

En entrant dans une zone sinistrée, il est facile de devenir émotionnellement stressé par les personnes et les situations que vous rencontrez. De nombreux travailleurs humanitaires constatent que tenir un journal de leurs expériences est un excellent moyen de réduire le stress une fois confronté à la situation et qu'un journal peut constituer une source d'informations inestimable pour la planification des missions futures. Garder le contact avec les personnes à la maison peut également constituer un autre moyen de gérer le stress et maintenir une communication essentielle avec vos proches.

4- Minimiser le risque de blessure

Si vous vous trouvez dans une région qui vient de subir une catastrophe naturelle, vous êtes exposé à un risque physique supplémentaire de blessure causée par l'effondrement instable d'un bâtiment ou par la chute de débris. Restez attentif à ce qui vous entoure et aux dangers potentiels que vous pourriez rencontrer lorsque vous entrez dans la communauté pour apporter de l'aide.

5- Les voyages humanitaires sont un privilège

Enfin, vous devez reconnaître que les voyages humanitaires sont un privilège. Tout le monde n'a pas la chance d'aller dans d'autres parties du monde pour aider ceux qui en ont le plus besoin. Les personnes humanitaires comme Prem Rawat le sont parce que pour elles c'est une passion, et réalisent que cette passion est aussi un cadeau. Bien que beaucoup voient dans les voyages humanitaires une occasion de donner, il est important de réfléchir à ce que vous gagnez en tant que personne lorsque vous aidez les autres.

Articles