Photo Comment choisir sa mission humanitaire ?

Comment choisir sa mission humanitaire ?

Comment choisir sa mission humanitaire ?

Un engagement humanitaire réussi, qu'il soit contractuel, bénévole axé sur les compétences ou employé, commence par la qualité du jumelage. Le jumelage ici désigne l'adhésion du volontaire aux exigences ou critères demandés par la mission. En facilitant les jumelages d'individus aux organisations et missions humanitaires de toute sorte, les facteurs suivants sont très importants pour le choix d'une mission humanitaire.

Compétences : identifier ses forces et faiblesses

Lorsque vous déterminerez l'endroit à l'étranger où vous pourrez utiliser vos compétences, assurez-vous tout d'abord que l'organisation est légitime, qu'elle a un impact social et qu'elle a un besoin bien défini. Une fois que vous aurez trouvé une organisation sûre, prenez le temps de vous assurer que le projet corresponde à vos compétences. Bien qu'il soit rare pour une organisation d'avoir un projet entièrement adapté à votre profil, vous pouvez trouver une organisation requérant un besoin spécifique qui correspond à vos compétences.

  • Identifiez les lieux que vous voulez visiter et à la fois apporter votre soutien,
  • Identifier les problèmes humanitaires qui vous tiennent le plus à cœur (droit des enfants, droit des malades, droit des prisonniers),
  • Identifier les langues qui vous mettent à l'aise. Une fois les compétences adaptées aux besoins, il est temps de commencer à travailler en partenariat avec l'organisation pour définir clairement le projet.

Calendrier : planifiez votre programme en avance

En fonction du temps que vous êtes en mesure de consacrer et du temps que l'organisation est disposée à vous donner, vous pouvez rencontrer un obstacle ou avoir besoin de changer la portée de la mission humanitaire. Soyez disposé à adapter la portée du projet ou votre propre rôle en fonction de votre disponibilité. N'essayez pas de faire plus qu'il ne faut dans un court laps de temps ou trop peu dans un délai à long terme. L'un ou l'autre peut vous faire courir le risque de porter préjudice sur vous ou sur l'association pour laquelle vous travailler.

Lorsque vous budgétisez du temps, veillez à prévoir suffisamment de temps pour terminer votre travail, ainsi que toute formation et toute intégration nécessaires pour que le projet puisse durer après votre départ.

Impact durable

Lorsque vous recherchez des opportunités, rechercher une organisation située dans un lieu que vous voulez visiter surtout si vous envisagez une mission internationale requérant réellement vos compétences. Pour rester en contact avec l'équipe et le travail, il est important de s'aligner sur la mission et soutenir une initiative locale qui fera avancer la mission de l'organisation, et non votre propre «projet passion». Il est également important d'écouter et engager la communauté pour laquelle vous travaillez. En fin de compte, ils savent mieux ce qu'il en est de leurs besoins.

Soyez à l'affût des organisations intéressées par vos compétences et vos idées, comme la fondation Prem Rawat. Plus encore, recherchez un projet qui crée un impact durable à long terme. Chez la fondation Prem Rawat par exemple, on travaille de près avec les experts et aux organisations hôtes de définir un indicateur de réussite pouvant être mesuré en un temps réduit après la fin de la mission, la fondation étant personnellement convaincue que le véritable succès surviendra après votre départ.

Articles